Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte dans49,00 €

Les avantages du fucus et son utilisation en phytothérapie

Le fucus est aujourd´hui utilisé en phytothérapie mais aussi en homéopathie. Mais, il est surtout utilisé en tant que complément alimentaire par les personnes qui veulent perdre du poids.

Connu sous le nom scientifique de Fucus vesiculosus, le fucus est une algue qu´on trouve en abondance dans la mer Baltique, dans la mer Méditerranée et dans l´Atlantique. Egalement appelé varech ou algue laminaire, il se reconnait par sa couleur brun-vert et ses thalles souples et résistantes. Même s´il n´a pas bon goût et que son odeur soit désagréable, il est très prisé en tant que complément alimentaire du fait qu´il contient des polysaccharides qui aident à booster le système immunitaire. On retrouve également dans le fucus des polyphénols et de l´iode qui stimulent la thyroïde. Dans certains pays asiatiques comme le Japon, cette algue fait partie des aliments consommés régulièrement. Il constitue une source appréciable de vitamines, de sels minéraux et d´oligo-éléments.
  

Les propriétés thérapeutiques du fucus

  
Le fucus est un coupe-faim naturel, c´est pourquoi il peut être utilisé par les personnes qui veulent maigrir. Lorsqu´il est consommé avant le repas, il accroît la sensation de satiété. Cette dernière est provoquée par l´augmentation de volume des mucilages, se situant au niveau des thalles, suite à leur réhydratation dans l´estomac. Cette algue permet aussi de combler les carences en oligo-éléments durant les régimes d´amaigrissement. Cependant, pour que son efficacité soit optimale, la cure doit être accompagnée d´exercices physiques. Le fucus étant en outre un excellent stimulant de l´organisme, il permet de lutter contre la fatigue. Il favorise les échanges entre les cellules et les polysaccharides qu´il contient stimulent le système immunitaire. Il constitue également un laxatif doux du fait que les alginates, des acides qui facilitent le passage des selles à travers le tube digestif, font aussi partie de sa composition. A part cela, le fucus est prisé pour sa forte teneur en iode, une substance dont l´action aide à stimuler la sécrétion de l´hormone thyroïdienne qui assure l´équilibre du métabolisme humain. Par ailleurs, il est utilisé pour l´élaboration de nombreux remèdes homéopathiques qui permettent de traiter certaines maladies du coeur dont la dégénérescence graisseuse des artères coronaires. Il guérit la néphrite, une inflammation provoquée par les infections, en diminuant l´irritation rénale. En usage externe, il permet de soulager les piqûres d´insectes et les brûlures.
  

Conseils d´utilisation du fucus

  
Le fucus est aujourd´hui conditionné sous forme de gélules de 325 mg à peu près et est disponible en flacon de 120 unités. Il est utilisé comme adjuvant dans les régimes d´amaigrissement. En termes de posologie journalière, 4 à 6 gélules seront à avaler avec un grand verre d´eau, une quinzaine de minutes avant chaque repas. Il est à préciser qu´à cause de son effet laxatif, le fucus doit être utilisé avec modération. Pour éviter les risques de surdosage, la durée du traitement ne doit pas dépasser 21 jours. Puisque le fucus est très riche en iode, il ne peut pas être consommé par ceux qui souffrent de troubles thyroïdiens. Quant aux personnes anxieuses, sujettes à l´hypertension ou atteintes de maladies cardiaques, elles doivent l´utiliser avec prudence. Dans tous les cas, le fucus ne doit pas être pris avec un anticoagulant car la combinaison de leur action accroît le risque d´hémorragie. Aussi est-il recommandé d´arrêter le traitement à base de cette algue une quinzaine de jours avant une opération chirurgicale afin d´éviter des saignements abondants. Enfin, il est à savoir que le fucus ne doit être utilisé par les enfants de moins de 15 ans et les femmes enceintes, car il peut provoquer une hypothyroïdie foetale. Il est aussi proscrit pour les femmes qui allaitent car l´iode est susceptible de passer dans le lait maternel.
  

Vous avez aimé cet article ? Partager-le !

Article suivant Article précédent