Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte dans49,00 €

L´utilisation du thé vert dans la médecine douce

Le thé vert est consommé en tant que boisson de base dans les pays de l´extrême orient, ce qui vaut aux populations de ces pays un bien meilleur état de santé et une espérance de vie qui équivaut à celle des pays occidentaux. Le thé agit sur le coeur, le foie, l´estomac, la vessie, le gros intestin etc.

Les propriétés médicinales du thé vert sont surtout connues en Chine et au Japon où il est aussi appelé « élixir de vie ». Depuis plusieurs années déjà, il commence aussi à avoir ses adeptes en occident. D´après les recherches, moins les thés subissent des transformations (fermentation, fumage etc.) mieux ils sont car ces transformations détruisent parfois leurs composants. C´est pour cela que le thé vert figure parmi les meilleurs thés au monde. Il est utilisé dans la prévention de nombreux cancers, la limitation du taux de cholestérol, la lutte contre le surpoids etc.
  

Prévenir le cancer en consommant du thé vert

  
Le thé vert contient des Vitamines C, E, B, du Bétacarotène (Provitamine A), des polypénols (antioxydants), de la chlorophylle, et de la caféine. Mais plus important encore, le thé vert contient de l´épigallocatéchine (EPGC) ou épigallocatéchine-3-gallate (EGCG), un antioxydant très puissant qui peut détruire les agents responsables du vieillissement et des maladies chroniques dégénératives. Même si le taux de personnes atteintes d´un cancer dans les pays grands consommateurs de thé vert est très faible, cette propriété est encore très controversée en occident. La propriété anti-inflammatoire et anti-proliférative de l´EGCG n´a pas encore fait état de preuves probantes sur les humains. Les tests en laboratoire sur quelques espèces animales ont pourtant et même largement démontré qu´une grande consommation de thé vert en continu permet de réduire efficacement l´extension et la progression des cellules cancéreuses et permet ainsi de ne pas affecter les cellules normales. Néanmoins, cette boisson est déjà largement utilisée et conseillée, notamment pour prévenir le cancer du sein et celui du pancréas.
  

Le thé vert, un remède efficace contre le cholestérol et les maladies cardiovasculaires

  
Les nombreux polyphénols contenus dans le thé vert (cathéchine, flavoïde, théaflavine et théarubigine) qui jouent un rôle d´antioxydant réduisent fortement les risques de maladies cardiovasculaires. Ces polyphénols réduisent également le taux de cholestérol dans le sang chez les sujets consommant le thé vert en grande quantité. De nombreuses études ont déjà démontré ces proprieties et révélé une diminution allant jusqu´à 82 % de risque de problèmes cardiaques pour une consommation de 10 tasses de thé vert par jour. Ceci est dû à l´augmentation de la concentration d´antioxydants dans le plasma, augmentant ainsi le débit dans les artères et par la même occasion, permettant d´abaisser le taux de cholestérol.
  

Prévenir la maladie d´Alzheimer

  
D´après des études réalisées au Canada, la consommation du thé vert favorise le bon fonctionnement des neurones en préservant les fonctions cérébrales de l´homme au-delà d´un certain âge et même de réparer une grande partie des cellules endommagées du cerveau. Le thé vert aide donc à ralentir, voire même à prévenir le développement de maladies neurodégénératives telles que la maladie d´Alzheimer ou de Parkinson et les troubles apparentés qui touchent de plus en plus de personnes du troisième âge.
  

Le thé vert pour lutter contre le surpoids

  
La théine, l´un des composants principaux du thé vert réduit les risques de surpoids de près de 90 %. Ceci est dû à la fonction stimulante du thé vert qui favorise particulièrement à une meilleure combustion des graisses contenues dans le corps. En effet, une consommation, même à dose modérée permet de brûler plus de calories, et donc des graisses de réserves et ce, même sans aucune pratique d´exercice physique.
  
Malgré ses effets bénéfiques, le thé est contre-indiqué en cas de grossesse et d´allaitement, d´insomnie, de constipation, de miction fréquente et abondante ou de nycturie.

Vous avez aimé cet article ? Partager-le !

Article suivant Article précédent